Une nouvelle responsable coordinatrice à Emmaüs Toulouse

- 15 Jan 2022 -

Anaïs Paulet et Paul Hartmann en 2021

Paul Hartmann nous quitte !

Cette fin d’année 2021 marque le départ de Paul Hartmann, responsable coordinateur de la communauté d’Emmaüs Toulouse depuis maintenant 10 ans.

Arrivé dans le mouvement Emmaüs en 1981 comme objecteur de conscience à la communauté de Nieppe (59), puis dans celle de Strasbourg (67), la tête pleine de rêve, d’espaces et d’envies de découverte, il participe en 1983 à la création de la communauté de Scherwiller (67) pour accueillir les oubliés, les cabossés de la vie, ceux qui ont besoin de trouver une place, d’être reconnus.

Convaincu que le changement est aussi vecteur de liberté, il se lancera en 2011 le défi du poste de responsable-coordinateur à Emmaüs Toulouse. Il y remplit pleinement sa mission et contribuera, avec un engagement certain, à y apporter stabilité, croissance et notoriété régénérée. Il a su remettre du lien entre les personnes et les causes. Il sera à l’initiative du 1er Salon Emmaüs à Toulouse, de liens dynamiques entre les groupes Emmaüs de la région. Il impliquera d’avantage l’association dans le tissu des initiatives toulousaines au service des plus précaires.

Habité par cette parole de l’Abbé Pierre qu’ « il faut y croire quand même », Paul aura marqué les esprits en rappelant quotidiennement l’histoire de notre mouvement et de ces nombreuses rencontres riches de sens et d’humanité. « Emmaüs c’est un condensé du monde, avec des personnes diverses et des cultures variées ! Je me suis enrichi des belles rencontres et les histoires des vies que j’ai entendues et celles que j’ai pu partager, aussi… ».

Emmaüs, est plus qu’une association sociale, c’est un lieu d’accueil et d’initiatives solidaires : « Proposer un toit, un couvert, une activité, effectuer des actions de solidarité, de tout cela je suis fier. C’est notre métier d’Emmaüs et mon engagement dans ce Mouvement et j’ai essayé de le faire le mieux possible ».
Paul aura été un acteur majeur dans les projets à venir, orientés toujours pour un mieux-être des personnes accueillies et des missions inhérentes à la communauté, appuyés sur une gestion financière saine, qui laissent augurer un avenir heureux.

Comme il y a 10 ans, un nouveau cycle s’achève en cette fin d’année 2021. Paul fait valoir ses droits à la retraite et laisse place à Anaïs Shili, fraîchement arrivée à Emmaüs Toulouse.
Anciennement responsable de service au sein de la Croix Rouge à Biot, dans un IME-EEAP sur les services d’hébergement, Anaïs souhaitait donner une nouvelle dimension à son engagement professionnel.
Animée par un désir profond d’intégrer le Mouvement Emmaüs et le projet de la communauté de Toulouse, elle souhaite s’inscrire dans ses valeurs, s’enrichir de la diversité de ses acteurs pour co-construire un avenir propice au faire ensemble.

Elle partage déjà son émerveillement dans ce que les communautés peuvent révéler dans leur pluralité tant dans la diversité humaine que par les propositions d’innovations déjà existantes. Pour elle il y a « des histoires avec des valeurs fortes et une identité ancrée ».

C’est portée par ses convictions éthiques, qu’Anaïs souhaite se nourrir de la forte l’histoire humaine pour participer à son tour à la construction des projets de demain. En reliant la mémoire à la nouveauté, Anaïs veut ouvrir les portes de la transmission comme vecteur de l’innovation pour notre communauté Emmaüs de Toulouse.

Se décrivant comme engagée et passionnée, elle a déjà su montrer sa pugnacité en gérant une crise sanitaire sur l’un de nos sites communautaires. « Cette communauté, portée par ses acteurs, compagnes et compagnons, bénévoles et salariés, doit rester toujours prête à accueillir l’autre de manière inconditionnelle, quel que soit son parcours, son origine, sa confession ou son âge ».

Share This
Mon panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0