L'accueil

Accueil

L’inconditionnalité de l’accueil fait partie des gènes du Mouvement Emmaüs. La personne accueillie l’est parce qu’elle est personne de notre commune humanité et non selon des critères sélectifs de cases : nationalité, religion, sexe, situation administrative, etc. En cela, sur chacun des sites communautaires de la communauté, sont en place 1 ou 2 lits d’accueil d’urgence et une pratique établie pour que la personne qui vient puisse se poser, se restaurer, se reposer. Et ce n’est qu’un peu plus tard que sa demande est examinée et des pistes de solutions recherchées : soit un accueil au sein du site communautaire, rejoignant ainsi l’équipe des compagnes/compagnons en place, soit une orientation vers une autre structure d’accueil ayant une place disponible, soit –et c’est en ce moment la proposition la plus fréquente malheureusement- le devoir de poursuivre sa route.


En cas d’accueil possible – sans limitation de durée – au sein d’un site communautaire, la personne en accepte les usages en cours qui lui sont communiqués qui se composent, de droits mais aussi de devoirs.

Service social

L'association Emmaüs Toulouse a choisi d'intégrer à son équipe, un service social. Son rôle est d’être un soutien pour les compagnons, compagnes, ainsi que les familles accueillies face aux problématiques qu’ils peuvent rencontrer durant leur séjour au sein d’un des sites de la communauté toulousaine.

Le service social comprend deux assistantes sociales. Il accueille chaque année des étudiant(e)s en formation d’assistante sociale (DEASS) et de technicienne en économie sociale et familiale (BTS TESF).

L’intervention sociale s’apparente à une approche égalitaire dans le sens où les professionnelles exercent au sein du lieu de vie et d’activité de la communauté. Leur intervention ne se veut pas uniquement de type « assistante sociale / bureau / compagnon », mais s’adapte aux besoins et aux demandes de la personne accueillie.

L’approche se veut globale, la personne étant considérée dans son ensemble (ses problématiques, son parcours ainsi que ses savoirs être et ses capacités). L’objectif étant qu’elle soit actrice de son projet dans la mesure de ses aptitudes.

La notion du temps est importante et est un élément clé dans le travail du service social. C'est pour cela, qu'il est laissé à chaque personne la possibilité de cheminer à son rythme.

Le champ d'intervention est varié et les professionnelles accompagnent les compagnons sur des démarches diverses: accès aux droits (papiers d’identité, démarches multiples auprès des services publics, …), problématiques en lien avec les addictions, problématiques financières, démarches judiciaires, réinsertion dans le « milieu ordinaire » (logement, recherche emploi, …), accès aux loisirs, … Ils peuvent avoir accès à des formations (CACES, Secourisme…) et les compagnons référents ont une formation spécialisée pour accomplir cette mission.

Enfin, des liens étroits sont tissés avec S.O.S familles qui oeuvrent pour résoudre les problèmes d’endettement des familles. (209 avenue de Castres 31500 Toulouse Tel 05 62 47 18 08)

Manifeste universel

Hébergement et logement

Une attention particulière est apportée à la question de l’habitat et l’objectif à atteindre est à ce que chaque personne puisse bénéficier d’un lieu à habiter privé.

La communauté de Toulouse dispose actuellement d'une capacité d’accueil de 115 personnes réparties pour 25 compagnons/compagnes à Escalquens, 70 à Labarthe-sur-Lèze et 20 à St Jory. Les conditions d’accueil sont fonction du site communautaire. Ainsi, à Escalquens, les compagnes/compagnons logent dans une ancienne maison de maître, pour la plupart en chambre individuelle mais aux espaces sanitaires partagés, et pour d’autres en mobile-home. Un projet de construction pour une résidence de 10 chambres est en cours de réalisation. Ainsi, à Labarthe-sur-Lèze, ils logent dans 3 maisonnées dont les chambres sont équipées de sanitaires. Ainsi, à St-Jory, la Résidence de l’Abbé est un ancien hôtel réhabilité par un bailleur social et les chambres ont gardé leurs configurations anciennes, certes, mais remises aux normes d’aujourd’hui. Sur chacun des sites sont aussi des lieux collectifs d’importance : la cuisine et la salle à manger qui permettent le partage collectif des repas. Il y a aussi des espaces extérieurs communs (hormis à St-Jory où la configuration des lieux ne le permet pas) et des espaces réservés à l’accueil d’urgence.

Des liens étroits sont tissés avec S.O.S familles à Toulouse qui œuvre pour résoudre les problèmes d'endettements des familles. (209 avenue de Castres 31500 Toulouse Tél. 05 62 47 18 08).