Emmaüs Toulouse soutient la réquisition...

Publié le : 25/01/2017 08:57:02
Catégories : Solidarité

Emmaüs Toulouse soutient la réquisiton Abbé Pierre..

DAL - Infos

Réquisition d’un bâtiment vide de l’Hôpital La Grave

Le lundi 16 janvier 2017, la préfecture a enclenché le Plan Grand Froid. Le 26 janvier il prit fin. Ce sont plus de 28 personnes qui en 2015 rencontraient la mort sur l’un des trottoirs de la métropole toulousaine, à la même période. Même si le conseil général tente d’ouvrir des places d’hébergement d’urgence pour la période hivernale, cette situation n’est viable qu’un temps et est insuffisante !  Pour ces centaines de personnes et dizaine de familles sans logements, ce sont des situations précaires et dénigrantes.

 Le dimanche 22 janvier 2017, c’était les 10 ans du décès de la mort de l’Abbé Pierre. Un moyen de faire parler de son combat contre le mal-logement et les exclus de la société. De nombreux projets ce sont développés sur notre territoire, organisés par le mouvement Emmaüs, ou collectifs externes.

C’est le cas du DAL, collectif du droit au logement, qui en utilisant ce jour spécial organisait l’inauguration de la réquisition d’un bâtiment vide de l’Hôpital La Grave, dans le quartier Saint Cyprien, nommé Réquisition Abbé Pierre.

 Au vue, de l’explosion des demandes, et plus de 95% de demandes sans réponses au 115 (car fautes de places proposées), le DAL, accompagné de la FCPE31 et des syndicats enseignants se sont mobilisés, et ont permis à 70 personnes dont 35 enfants de trouver refuge dans cet ancien Pavillon de Dermatologie.

Ce dimanche là, un repas fut partagé et des films de vie de l’Abbé Pierre, notamment Hiver 54, ont été visionnés. Concerné par la situation, et présent pour dénoncer et se mobiliser en faveur des personnes à la rue, Emmaüs Toulouse donnat du matériel de première nécessité : matelas, frigos...

Cependant, aujourd’hui c’est officiel : 11 familles vivant à la réquisition Abbé Pierre ont reçu, le vendredi 27 janvier leur assignation à comparaître devant le tribunal administratif de Toulouse. Leur procès a eu lieu ce mercredi 1er février à 14h30, et la décision sera rendue ce mercredi 8 février. Le CHU n’a aucun problème d’éthique et de demander à remettre ces personnes à la rue. Un manque de solidarité et d’entraide est clairement palpable.

Alors que ces bâtiments pouvaient être une solution d’hébergement, les discussions avec la ville et les institutions concernées sont simplement entamées, sans réelle prise de positions, ni solutions de replies proposées.

 

#lecombatcontinue   #abbepierre

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)